MW SPORT Team de Rallye en Bourgogne
MW SPORTTeam de Rallyeen Bourgogne

15 jours après le rallye du Brionnais, toute l'équipe se retrouve à Chalon sur Saône pour la 25° édition du Rallye International de Bourgogne Côte Chalonnaise.

Cette année, 2 étapes sont toujours au programme avec chacune deux sections de 3 spéciales. Deux nouvelles épreuves chronometrées font leur apparition.
Une spéciale de 20 km à parcourir deux fois le samedi, basée sur la spéciale Saint Martin sous Montaigu - Saint Helène de 2014, modifiée en son milieu puisqu'elle suit le tracé de la spéciale de Chazeuil mais à l'envers. 

Et la deuxième nouveauté est le retour de l'ES de Rully, rallongée par le début en partant de Bouzeron et dont le tracé rejoint celui de l'ancienne ES en bas du château de Rully jusqu'à l'arrivée à Fontaines.

 

Premier départ samedi matin, le temps est clément et chaud sans être étouffant. La boucle se compose des spéciales de Bouzeron, Saint Martin et de la traditionnelle Saint Desert-Buxy.

L'avantage d'une séance d'essais et d'un rallye dans les 3 semaines précédentes, c'est qu'on est tout de suite dans le bain. La spéciale est très étroite et très piégeuse. Il faut être prudent dans l'attaque. Une petite perte dans les notes en bas du Château de Rully, sans conséquences.

Seconde spéciale, 20.8 km. Aucun incident notable. Le chrono est correct, malgré quelques relances difficiles dues au manque de puissance.

Troisième ES, Saint Desert Buxy. Terrain connu. Il fait très chaud, gare aux plaques noires. La montée de Bissey est rude pour la Clio. Un 30° temps scratch, juste derrière Gilles Bandelier et Pascal Claire, deux concurrents de classe, temps qui nous permet de rentrer au regroupement à la 29° place au général.

Regroupement assez court et départ à l'assistance pour 1H de pause bien méritée. Et second tour !

La spéciale de Mercurey est avalée en 6'01''9 soit 4 secondes de mieux que le 1° tour.

Dans l'ES5, nous améliorons d'une seconde malgré une grosse chaleur au changement de direction en haut des Clouneaux. Dommage car nous y laissons quelques secondes précieuses dans la lutte pour la classe.

L'ES 6 est synonyme de perte de temps, inexplicablement d'ailleurs. Pas de fautes, seules les deux relances en montée sont difficiles.
 

Passage à l'assistance et direction le dodo pour tout le monde.

 

Dimanche matin, avant d'attaquer la 1° boucle composée de 3 spéciales (Saint Desert - Bissey, Le Puley - Saint Hélène et Chazeuil - Jambles), nous sommes 26° au scratch, 4° de classe avec Gilles Bandelier juste à nos trousses, à 5 secondes.
Walter décide de chausser deux pneus neufs à l'avant pour maximiser nos chances de rester placés à la classe.

Le début de l'ES7 est commun à celle de Buxy, donc déjà parcouru deux fois hier. Dès le début, on sent l'intérêt de deux pneus neufs, la Clio se comporte super bien.
Malheureusement, juste avant l'épingle la plus connue de la spéciale, plus de transmissions !! Aucun bruit, les vitesses s'enclenchent, mais la voiture n'avance pas.
Le diagnostic révèlera qu'un clip à cassé et "meulé" les cannelures.
Dommage, une fois de plus, de n'avoir pas pu défendre nos chances jusqu'au bout. La côte chalonnaise ne nous réussit décidemment pas du tout.

Merci à nos sponsors, partenaires, amis, à notre assistance pour tout le soutien accordé durant ce long weekend.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Copyright MW SPORT 2012